NES (nouvel espace statutaire des catégories B) et reclassement


CNT-SO Ecologie /9 octobre 2012   


Voici les tableaux de reclassement, échelon par échelon, pour chaque grade de chaque corps. Et une comparaison des échelles indiciaires.

Vous verrez que les reclassements favorisent les derniers échelons, et les plus hauts grades de chaque corps.

Par contre, en comparant les échelles indiciaires, pour les premiers échelons du 1er grade (SACN, contrôleur, TS), très souvent l’agent sera moins bien payé (partie salaire sans prime), en début et à mi-carrière, dans la nouvelle échelle que dans l’ancienne ... à cause de l’allongement des durées entre chaque échelon.

Pire, pour ceux qui n’ont que le BAC ou un diplôme de niveau 4, et qui pouvaient passer le concours externe de TSE, leur nouvelle échelle fera qu’ils seront nettement moins bien payés s’ils entrent maintenant par le même concours au niveau TSDD : un pur scandale qui amplifie le mouvement de dévalorisation des diplômes à l’entrés sur le marché du travail (problème franco-français). De même ; les catégories C techniques promus ou ayant réussi les concours de TS se font avoir sévèrement, puisqu’ils sont reclassés dans l’échelle de TSDD qui est pire que l’ex échelle de TSE. Mais ça, l’UNSA s’en fout !

Vous verrez qu’évidemment, au reclassement direct, tout le monde a sa petite carotte (sauf l’échelon 9 de SACN et de contrôleur) : ça a permis de faire taire les syndicats représentatifs au niveau ministériel qui demandaient une parution plus rapide des décrets (constante de l’UNSA, entre autres). Malgré l’allongement des durées d’échelon.

Mais le pire danger du NES, ce ne sont pas les règles de reclassement que vous retrouverez dans les décrets 2012-1064 (corps des contrôleurs et techniciens) et 2012-1065 + 2010-302 (corps des secrétaires administratifs) : c’est la faculté de fusionner les missions. Nous reparlerons du rôle des contrôleurs dans les services sous-dimensionnés par exemple, quand ils devront effectuer les métiers des techniciens (et vice-versa). Ce ne sera pas faute d’avoir alerté depuis plusieurs mois ! Nous en reparlerons même à assez brève échéance, c’est sûr !

La CNT-DIRNO demande donc l’abrogation de tous les décrets qui ont mis en place ces échelles statutaires qui favorisent la confusion des métiers et détruisent la spécificité de chaque corps. Et demande la revalorisation des échelles existantes (dans les premiers échelons des premiers grades de chacun des corps), après celle des échelles indiciaires des catégories C.

La CNT-DIRNO