Accueil > Réflexion(s) > Réflexion(s) et analyse > Emission Radio : Scop, coopératives, syndicalisme et la CNT-SO

Emission Radio : Scop, coopératives, syndicalisme et la CNT-SO

Selon la définition, "la société coopérative et participative (Scop) est une entreprise où les décisions sont basées sur le principe "une personne = une voix".

Dans la réalité, toutes ne se revendiquent pas de l’héritage des idéaux sociaux de la fin du 19e siècle des premières Sociétés Coopératives "Ouvrière de Production". Certaines s’arrangent volontiers avec le capitalisme. Lors d’une conférence de presse en 2014, Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, vantait la scop comme "la participation de tous au capital, aux décisions, c’est un des moyens de réussir "…

En 2015, pour "vendre" la loi qui porte son nom, il n’hésitait pas à s’adresser aux jeunes français qui "doivent avoir envie de devenir milliardaires "…
Effectivement, dans un monde capitaliste, "on" peut "autogérer" une centrale nucléaire ou une banque et considérer la scop comme "la quintessence de l’esprit d’entreprise". Mais la scop peut aussi être un moyen pour tendre vers une entreprise sans patron où les travailleurs décident de ce qu’ils font et vont faire.


Le 03 mars, dans son émission sur Radio Libertaire, La CNT- Solidarité Ouvrière invitait Michel, de la coopérative ANDINES pour échanger sur les scop, les coopératives, leurs statuts, leurs dérives mais aussi des perspectives d’un outil au service du "commun"…

Réécouter l’émission.



Dans la meme rubrique

Conférence au local CNT-SO le samedi 8 novembre : les gauches radicales nées dans les années 1920
20 octobre 2014 | par CNT-SO13
Les gauches radicales nées dans les années 1920 Internationalisme et autonomie prolétarienne (...)
Les fonds d’investissement et le marché des écoles du numérique en France
12 octobre 2014 | par CNT-SO13
Les fonds d’investissement et le marché des écoles du numérique en France " Le numérique, (...)