Accueil > Education - Recherche > Actualités - luttes > Education : mobilisation des AED, grève le 24 mai 2016 !

Education : mobilisation des AED, grève le 24 mai 2016 !

Avec plusieurs autres organisations syndicales, le syndicat des travailleurs.euses de l’Education et de la Recherche CNT-Solidarité Ouvrière 13 soutient l’initiative des Assistants d’Éducation de Marseille luttant pour leurs droits et contre la dégradation de leurs conditions de travail.

Voir ici l’appel unitaire 13 (SUD Éducation 13 / STER CNT-SO 13 / CGT Educ’Action 13 / SNES-FSU)

....

Précarité , inégalité , dévalorisation du statut AED : y en a marre ! Grève et Manifestation le Mardi 24 Mai à Marseille

Appel collectif AED

Nous, Assistants d’éducation, avons pour mission la surveillance, l’encadrement éducatif , l’accompagnement pédagogique et le suivi des élèves tout au long de leur scolarité.
Aujourd’hui, la précarité reste la principale caractéristique de notre catégorie. Les surveillants étudiants rencontrent de plus en plus de difficultés à poursuivre leurs études avec des contrats d’un an renouvelables six ans dans le meilleur des cas et en travaillant parfois 40 heures par semaine. Les AED se retrouvent au chômage et sans aucune reconnaissance des compétences acquises, alors qu’ils ont exercés de vrais métiers pendant des années. En effet nous ne sommes bel et bien que des pions .
Voici quelques années que le gouvernement expose ses théories sur la refondation de l’école portant l’idée de ‘’réussite scolaire pour tous’’, d’un système éducatif juste et efficace, ‘’auprès de personnels formés et reconnus’’ . Or, L’Education nationale fait de plus en plus appel aux contrats précaires ne laissant aucune chance de ‘’réussite scolaire ‘’ ou de ‘’qualification’’ au personnel encadrant . Personnels encadrants qui ne sont donc eux-mêmes ‘’ni formés ni reconnus’’ .
Être assistant-e d’éducation est pourtant devenu un vrai travail professionnel, qui devrait être reconnu de tous .
À la rentrée 2015, les personnels des réseaux d’éducation prioritaire bénéficient de la nouvelle prime REP : cela représente 110 000 personnes (enseignants, CPE, Copsy, personnels administratifs , sociaux et de santé ainsi que les agents techniques).
« Tous les agents » sont concernés, affirme Mme La Ministre : mais les AED, AESH et CUI sont encore les grands oubliés !
Cette prime est versée pour « faire face à des tâches spécifiques dans les écoles et collèges socialement défavorisés […] au vu de l’intensité de la tâche ». Nous personnels de surveillance et d’encadrement faisons partie intégrante des équipes pédagogiques et sommes en première ligne dans la gestion des situations de tension ou de violence, et ce, au quotidien. Nous méritons d’avoir la reconnaissance de la spécificité de notre travail en REP et devons percevoir, au même titre que tous les personnels, l’indemnité REP.
Nous dénonçons ce statut précaire, qui impacte nos conditions de travail, d’études et nos vies mais aussi les conditions de scolarité des élèves.

Nous demandons donc :
➜La titularisation des contrats AED avec la création de vrais métiers (assistant documentaliste, animateur de foyer, référent décrochage scolaire ...) sous un vrai statut
➜ la création d’un statut pour les étudiant-surveillants avec un temps de travail, et un salaire, adapté à la poursuite des études, comme l’était le statuts MISE
➜La possibilité de généraliser les contrats de 3 ans
➜La possibilité de continuer au-delà des 6 ans pour terminer ses études
➜L’accès à un réel droit à la formation
➜La reconnaissance des compétences acquises
➜Le droit à la prime REP
➜Ainsi que la valorisation de notre travail
➜La reconnaissance comme étant membre de l’équipe éducative mais aussi pédagogique.
➜ La prise en compte de l’ancienneté de tous les contrats précaires de l’éducation (AED, CUI, ...)

Vous ne supportez plus d’avoir un métier qui n’est pas considéré comme tel, de pouvoir être remercié au bout de 6 ans sans validation d’acquis, sans reconnaissance de votre expérience ? Vous ne supportez plus d’être le seul corps de contractuels qui ne peuvent pas obtenir un CDI , ni primes ?

ALORS VENEZ A LA GRÈVE DES A.E.D MARDI 24 MAI 2016

Pour plus d’information voici la page Facebook :
https://www.facebook.com/aedmarseille13/?ref=aymt_homepage_panel

mais aussi l’adresse mail : aedsmarseille@yahoo.com

Programme de la journée du 24 mai 2016 : - Rendez-vous à 9h00 rue de Versailles 13003 Marseille (ligne 2 du métro station désiré Clary) pour un rassemblement de tous les AED. Puis départ tous ensemble vers l’inspection académique afin de montrer l’ampleur de notre mobilisation , mais aussi faire entendre nos revendications grâce aux medias qui seront présent sur les lieux .A 14h30 nous nous retrouverons tous ensemble au 29 Boulevard Longchamp pour une assemblée générale.

Nous sommes soutenus par les syndicats suivant :

SUD Éducation 13 / STER CNT-SO 13 / CGT Educ’Action 13



Dans la meme rubrique

Droit à la formation pour les futur.e.s enseignant.e.s : début de mobilisation à Aix et Marseille
25 septembre 2013 | par CNT-SO13
Le syndicat Éducation/Recherche de la CNT-Solidarité Ouvrière 13 relaie ici les revendications des (...)
Suppressions de postes d’Assistants d’Education : signez la pétition
11 septembre 2013 | par CNT-SO13
Suppressions de postes d’Assistants d’Éducation : incompréhensible, indéfendable, inacceptable ! (...)