Accueil > Education - Recherche > Actualités - luttes > Education Prioritaire : nouveau "temps fort" de mobilisation, le 10 (...)


Education Prioritaire : nouveau "temps fort" de mobilisation, le 10 janvier

La mobilisation continue et s’amplifie pour obtenir le maintien des lycées dans l’Éducation Prioritaire et garantir une pérennisation durable des moyens affectés à ces établissements. Après une rentrée combative, de nombreux lycées ont reconduit la grève, organisés des blocages et manifestés le jeudi 05/01. Un nouveau "temps fort" national, de grève et de manifestation est prévu pour le mardi 10/01. Voir ci-dessous, le communiqué de la CNT-SO, l’appel de l’intersyndicale et celui de l’Assemblée Générale des grévistes du 05/01.

Lire le communiqué de la CNT-SO

.......

Le communiqué de l’Intersyndicale :
Appel_intersyndicale_academique_ep_10_janvier

.......

Appel de l’Assemblée Générale des grévistes réunie à la Bourse du Travail de Marseille, le 05/01/2017

Appelag-zep_05janv17

Les personnels des lycées ZEP en grève, réunis en AG le jeudi 5 janvier 2017, sans
réponse du ministère, maintiennent leurs légitimes revendications :

• Le maintien des LGT et LP dans l’éducation prioritaire.
•Que l’affirmation politique que les lycées ont vocation à rester dans l’éducation
prioritaire se concrétise sous la forme d’un classement opposable incluant tous les
lycées actuellement classés en ZEP. Nous demandons toujours l’ouverture d’un groupe
de travail visant à poser les bases d’une carte rénovée et élargie des lycées de
l’éducation prioritaire sur des critères objectifs et transparents.
• Que la liste des lycées destinataires des 450 postes annoncés soit portée à notre
connaissance dans les plus brefs délais
• Que l’attribution de ces moyens supplémentaires se fasse dans la plus totale
transparence
• Que l’indemnité REP et toutes les bonifications soient maintenues et étendues à tous les personnels en exercice (AED, AESH...).

Les personnels des lycées ZEP en grève ce jeudi 5 janvier ont voté à une large
majorité les points suivants :

- L’appel à la reconduction de la grève chaque jour dans les établissements ZEP jusqu’au 10/01/2017
- L’appel à la grève et manifestation le mardi 10 janvier 2017 à 10h30 (départ Lycée
professionnel Colbert jusqu’à la préfecture). AG tenue après la manifestation dans l’après-midi (à préciser).
- La demande d’une audience pour les organisations syndicales au niveau nationale
auprès du ministère et auprès du rectorat Aix Marseille pour l’intersyndicale le mardi 10 janvier 2017. La demande d’une audience pour les organisations syndicales auprès de la préfecture
de Marseille
- L’occupation des établissements ZEP par les personnels grévistes le soir du 10 janvier
- La création d’une caisse de grève locale (https://www.tilt.com/tilts/caisse-de-greve?u=tamazep&s=fb)
- La médiatisation et l’élargissement du mouvement par la mise en œuvre d’action
diverses (contacts des élus, tractages, pétitions, rencontres des acteurs sociaux et des parents d’élèves, soirées de soutien...)
- La mobilisation des personnels en vue d’un rassemblement national de tous les
établissements ZEP en lutte à Paris



Dans la meme rubrique

Éducation nationale : quand on détruit le travail, le personnel se tue ! Communiqué de la Fédération Education et Recherche
29 septembre | par CNT-SO13
Comme l’ensemble des collègues, nous avons été révolté suite au suicide de Christine Renon, (...)
Education : Vive la rentrée... sociale !
1er septembre | par CNT-SO13
C’est la rentrée scolaire pour des millions d’élèves et pour les travailleurs.euses de l’éducation. (...)
Education : Le 17 et après, le bac et les exams... c’est sans nous !
12 juin | par CNT-SO13
Tant au niveau local qu’au niveau national, une majorité de syndicats de l’enseignement (...)
Education : le 17 juin 2019 (et après !), tous et toutes en grève ! Appel intersyndical du 13
11 juin | par CNT-SO13
Education : contre la loi Fonction publique, tous et toutes en grève le 9 mai 2019 !
4 mai | par CNT-SO13
Dans la lignée du rapport CAP 2022, le projet de réforme de fonction publique se donne pour (...)