Accueil > Droit du travail > Brèves, infos > Repos quotidien de 11 heures : son non-respect cause un préjudice au (...)

Repos quotidien de 11 heures : son non-respect cause un préjudice au salarié

Accorder aux salariés un repos quotidien d’au moins 11 heures est une obligation légale (art. L. 3131-1 du Code du travail).
En application des directives européennes 93/ 104/ CE et 2003/ 88/ CE, son non-respect par l’employeur entraîne un préjudice pour le salarié qui lui ouvre droit à des dommages et intérêts.
Les juges doivent évaluer le préjudice, sans que le salarié ait à prouver son existence.
Le syndicat peut aussi obtenir des dommages et intérêts, pour atteinte aux intérêts collectifs de la profession.

Cass. soc. 23 mai 2013 ; n° 12-13.015



Dans la meme rubrique

Canicule et travail : droits des salariés et obligations des employeurs en cas de fortes chaleurs
24 juin | par CNT-SO13
De fortes chaleurs et un épisode caniculaire sont annoncées cette semaine affectant nos (...)
Canicule et travail : droits des salariés et obligations des employeurs en cas de fortes chaleurs
12 juin 2017 | par CNT-SO13
Avec la période estivale, de fortes chaleurs et des épisodes caniculaires sont à prévoir. Cet (...)
La désignation d’un délégué syndical peut être contestée même si sa participation aux élections a été validée
5 septembre 2013 | par CNT-SO13
Un syndicat, après avoir réuni 10 % au premier tour des élections du comité d’entreprise et des (...)
Réintégration dans le poste précédent pour le salarié déclaré apte à une reprise de travail à temps partiel
5 septembre 2013 | par CNT-SO13
Le médecin du travail peut, lors de la visite de reprise du travail, déclarer un salarié apte à (...)
Un contrat intermittent non conforme entraîne sa requalification
5 septembre 2013 | par CNT-SO13
Le contrat de travail intermittent doit impérativement définir l’alternance des périodes (...)