Accueil > Nettoyage > Actualités - luttes > Communiqué : répression anti-syndicale dans les hôtels de luxe

Communiqué : répression anti-syndicale dans les hôtels de luxe

Depuis le lancement en avril d’une section syndicale à la Française de services, prestataire du nettoyage de plusieurs hôtels marseillais [1], le climat est de plus en plus répressif pour les syndiqués de la CNT Solidarité Ouvrière.

L’encadrement de ce sous-traitant multiplie les pressions sur les salariés : menaces concernant l’appartenance syndicale, tracasseries quotidiennes et traitement défavorable dans l’organisation du travail pour les syndiqué-e-s, obstacles à l’exercice du mandat syndical de notre représentante de la section syndicale (RSS).
Aujourd’hui, cela va encore plus loin avec des violences et une menace de licenciement à l’encontre de syndicalistes de la CNT Solidarité Ouvrière ! Ainsi, notre RSS a été victime, mardi 08 juillet, d’une bousculade et de violentes attaques verbales par sa responsable à l’hôtel Villa Massalia. Choquée, notre camarade a bénéficié d’un arrêt maladie de trois jours et a déposé plainte. Le 10 juillet, c’est un autre camarade, ancien équipier de l’hôtel Intercontinental, déjà muté arbitrairement depuis deux mois sur l’hôpital d’Aix-en-Provence, qui est convoqué pour un entretien disciplinaire pouvant aller jusqu’au licenciement, sur des motifs que nous contestons.

La CNT Solidarité Ouvrière estime que c’est clairement la présence d’un syndicat indépendant et combatif dans les grands hôtels marseillais qui est visé par cette spirale répressive. Pour nous, les directions des hôtels donneurs d’ordre sont aussi responsables, ne pouvant ignorer ce climat délétère et certaines pratiques douteuses de leur sous-traitant.

Les travailleurs-euses et le syndicat n’entendent pas se laisser faire et la riposte s’organise. Nous allons poursuivre la mobilisation syndicale dans les hôtels concernés. En lien avec notre avocate, des procédures judiciaires vont aussi être lancées ainsi que le dépôt d’une quinzaine de dossiers devant le conseil des prud’hommes.

Halte à la répression, solidarité ouvrière !

Notes
[1] La Française de Services sous-traite le nettoyage de l’hôtel Intercontinental (Marseille 1er), Villa Massalia et Novotel Prado via sa filiale Médifrance (Marseille 8ème) ainsi que le centre hospitalier d’Aix-en-Provence.



Dans la meme rubrique

Violences policières et expulsion illégale du piquet de grève au NH Collection Marseille
26 mai | par CNT-SO13
Un nouveau cap a été franchi dans la répression policière du mouvement de grève des salariées (...)
Grève au NH Collection : journée de soutien samedi 20 avril !
18 avril | par CNT-SO13
Article sur la grève en cours.
Grève des personnels sous-traités au NH Collection de Marseille - Appel à soutien !
18 avril | par CNT-SO13
Le secteur hôtelier marseillais est de nouveau secoué par un mouvement social dénonçant le système (...)
Vitrolles : sous-traitance hôtelière, la lutte a encore payé !
19 décembre 2018 | par CNT-SO13
Les femmes de chambre sous-traitées par Telsia sur les sites Kyriad et Golden Tulip Marseille (...)
Vitrolles : Sous-traitance hôtelière, la colère continue de monter !
16 décembre 2018 | par CNT-SO13
Pour la quatrième fois en un mois, des femmes de chambre sous-traitées dans l’hôtellerie de la (...)