CNT- Solidarité Ouvrière » Solidarités » Soutiens » À Madrid, grève illimitée dans les services du nettoiement et des espaces (...)

À Madrid, grève illimitée dans les services du nettoiement et des espaces verts.


CNT Solidarité Ouvrière /11 novembre 2013   
Solidarité - Nettoyage


Depuis le 5 novembre 2013, les ouvriers du nettoiement et de l’entretien des espaces verts de Madrid sont en grève.

Le 1er août, la mairie de Madrid a annoncé vouloir économiser 10% sur le budget alloué à ces postes, mais les cinq entreprises concessionnaires du marché, voyant là une façon supplémentaire d’augmenter leurs profits ont décidé d’aller au-delà. C’est ainsi que trois d’entre elles ont décidé de procéder à 1144 licenciements sur les 6000 ouvriers travaillant dans ce secteur et obtenir ainsi une baisse de 43% de la masse salariale. Comme si cela ne suffisait pas, ces entreprises entendent également imposer le passage à 40h de travail hebdomadaires (au lieu de 35h), baisser les salaires de 40% , supprimer un certain nombre d’avantages acquis (par exemple rogner sur les congés payés), travailler les fins de semaine et les jours feriés, etc
Dans ces entreprises, les salaires les plus élevés ne dépassent pas 1000 euros mensuels et la plus grande partie se situe dans une fourchette comprise entre 700 et 900 euros. Les ouvriers font valoir que la plupart d’entre eux sont peu qualifiés et qu’en cas de licenciement, il leur serait extrêmement difficile de retrouver un travail.
Au cours des négociations, infructueuses, avec la mairie de Madrid, celle-ci a reconnu qu’avec mille ouvriers en moins, les tâches actuelles ne pourraient être effectuées.

Heureusement, 75 à 80% des ouvriers sont syndiqués et après de longues discussions, pas toujours faciles, les trois syndicats CGT, UGT et CCOO ont fini par se mettre d’accord sur le principe d’une grève illimitée.
Dans un pays très durement touché par la crise, où se multiplient licenciements massifs, baisses brutales des salaires et coupes sombres dans les budgets des services publics, la grève des ouvriers du nettoiement et des espaces verts de Madrid témoigne d’une belle résistance aux diktats du capital. Longtemps étouffé par le fascisme et la collaboration de classe des syndicats institutionnels, le syndicalisme révolutionnaire de la CGT d’Espagne ouvre la voie à d’autres espoirs.


La CNT Solidarité Ouvrière apporte son soutien à la lutte de ses camarades de Madrid et répondra à toutes les demandes de solidarité qu’ils lui feront parvenir.