CNT- Solidarité Ouvrière » International » À la mémoire d’Agus...

À la mémoire d’Agus...


Contribution /18 octobre 2014   
International


Notre compañero Agustin Gomez Acosta, dit Agus, s’est éteint ce dimanche 13 octobre 2014.


Militant "historique" de la CGT espagnole, Agus fut secrétaire de la CGT Cadiz la ville où il vivait, depuis toujours, aux côtés de sa compagne Milouda. Quelques années auparavant il avait occupé le poste de Secrétaire de la CGT Andalucia.

Militant anarcho-syndicaliste convaincu, il est de toutes les luttes dans sa ville et sa région. On le retrouve aux côtés des ouvriers de Deplhi Cadiz en grève contre la restructuration de l’usine en 2009. On le retrouve aussi lors de nombreuses actions menées par le SOC (Sindicato Obrero del Campo) aux côtés des paysans journaliers réquisitionnant de force des terres, non exploitées, appartenant aux grandes familles latifundiaires .

Militant anti-militariste, il est aussi de toutes les mobilisations contre les bases américaines et de l’OTAN en terre andalouse.

Militant internationaliste, il anime avec beaucoup de rigueur et d’énergie la Commission "Maghreb" du secrétariat international de la CGT espagnole. Au Maroc, pays qu’il connaît particulièrement bien pour y aller régulièrement, nombreux et nombreuses sont les camarades qui le regretteront. Agus était une pierre angulaire indispensable de la diffusion des informations sur les très nombreuses luttes au Royaume de Mohamed VI.

Il sera à l’initiative de plusieurs campagnes de soutien :
- En 2008 aux 11 syndicalistes emprisonnés pour avoir "insulté" le Roi lors des manifestations du 1er Mai à Azrou, Fès et Rabat.
- En 2009 aux mineurs de l’OCP à Khouribga en grève durant 8 mois suite au licenciements sec de 800 salariés de l’entreprise.

C’est toujours en lien avec sa connaissance approfondie du mouvement social marocain, et plus généralement maghrébin, qu’il sera à partir de 2008 un des instigateurs d’une Coordination Euro-Méditerranéenne qui organise la solidarité de classe entre les organisations syndicales de lutte des deux rives.

Militant précieux, Agus l’était tout autant en tant qu’homme.

Un homme, un camarade, un ami riche et généreux.

Tu resteras dans nos cœurs Agus.

Nous partageons la tristesse des tiens, et en premier lieu Milouda ta compagne, de t’avoir perdu.

Un ultimo abrazo librtario compañero.

Jérémie Berthuin



Article publié sur www.autrefutur.net/