CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » APPEL unitaire pour le retrait de la loi EL KHOMRi dans la Vienne

APPEL unitaire pour le retrait de la loi EL KHOMRi dans la Vienne


CNT Solidarité Ouvrière /7 mars 2016   
Syndicalisme - Luttes

Partager

La CNT-Solidarité Ouvrière est partie prenante dans le département de la Vienne d’une intersyndicale appelant aux rassemblements et manifestations du 9 mars pour le retrait de la loi EL KHOMRI.

Le texte de l’appel

PDF - 562.9 ko

RETRAIT DU PROJET DE LOI EL KHOMRI DE DESTRUCTION
DU CODE DU TRAVAIL, NI AMENDABLE, NI NEGOCIABLE !

Les unions départementales de la Vienne CGT, FORCE OUVRIERE, FSU, SOLIDAIRES, CFE-CGC, CNT-SO, UNEF, se sont rencontrées le 3 mars 2016.
Elles font le constat d’analyses communes pour dénoncer les attaques portées contre la jeunesse et les salariés actifs et chômeurs dans le cadre des contre-réformes des dernières années : accord national interprofessionnel de 2013, loi Macron, loi Rebsamen, Pacte de responsabilité, remise en cause des services publics, loi NOTRe, RGPP, contre-réformes de la Santé... De fait, ces choix politiques libéraux ont accentué l’austérité, la précarité et le chômage !

Nous constatons toutes et tous que cette politique gouvernementale est réactionnaire
et régressive ! Pourtant le gouvernement fait le choix de la poursuivre en présentant son nouveau projet de "réforme du droit du travail ", avec son cortège de reculs sociaux historiques : inversion de la hiérarchie des normes, remise en question du temps de travail, des salaires, des congés familiaux, facilités de licenciement, remise en cause de la représentativité des organisations syndicales dans l’entreprise... Le MEDEF et les autres organisations patronales l’avaient rêvé, le gouvernement compte le réaliser ! Mais c’est sans compter sur la mobilisation des jeunes, des salariés, des retraités, des citoyennes et des citoyens.

Nous nous opposons ensemble à la destruction du Code du travail en appelant les
travailleurs, les étudiants, les lycéens à se mobiliser dès le mercredi 9 mars 2016 en
convergence avec les 22 organisations de jeunesse exigeant le retrait du projet de loi
El Khomri.

Si, au soir du 9 mars, le gouvernement n’a pas retiré son projet de loi, les
organisations syndicales soussignées* mettront tout en œuvre pour poursuivre et
amplifier la mobilisation jusqu’au retrait définitif de ce projet.