CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » CNT-SO Poitou » Commu­niqué de soutien de l’in­ter­syn­di­cale de la Vienne pour la relaxe des 9 (...)

Commu­niqué de soutien de l’in­ter­syn­di­cale de la Vienne pour la relaxe des 9 prévenu-es de Poitiers.


CNT Solidarité Ouvrière /16 septembre 2017   


En 2016 s’est dérou­lée une impor­tante mobi­li­sa­tion contre la loi travail dans toute la France : pendant plus de quatre mois, des centaines de milliers de personnes sont descen­dues dans la rue et ont fait grève contre le projet gouver­ne­men­tal de casser le code du travail. La liberté de mani­fes­ter a été mise à mal partout par une très forte répres­sion et par le recours aux mesures d’ex­cep­tion de l’état d’ur­gence (mani­fes­ta­tions inter­dites, inter­dic­tions indi­vi­duelles de mani­fes­ter …).

A Poitiers, l’in­ter­syn­di­cale réunis­sant CGT-FO-FSU-Soli­daires-CNT.SO-UNEF-SGL avait appelé le 19 mai à une mani­fes­ta­tion jusqu’à la gare. A cette occa­sion, 500 personnes ont investi pendant près de deux heures l’en­ceinte de la SNCF. Cette action collec­tive s’est dérou­lée dans le calme et sans aucune dégra­da­tion. Or, 11 mani­fes­tant-es ont été convoqué-es au commis­sa­riat de Police en juin. Ainsi, sur 500 mani­fes­tants dans l’en­ceinte de la SNCF, 11 sont enten­dus, tous connus pour leur mili­tan­tisme poli­tique et/ou syndi­cal. Ce choix pour le moins sélec­tif ne parti­cipe-t-il pas de la stra­té­gie « divi­ser pour mieux régner »  ?

Dans l’en­ceinte de la SNCF, nous y étions ou nous aurions pu y être !
Aussi, nous dénonçons le ciblage arbi­traire qui parti­cipe à la crimi­na­li­sa­tion des mouve­ments sociaux et qui tente d’af­fai­blir l’unité dans les luttes.
Suite à cette enquête poli­cière très orien­tée, 9 mani­fes­tant-es ont été convoqué-es par le juge devant le tribu­nal correc­tion­nel le 17 novembre prochain. Ils sont accu­sés d’avoir « péné­tré, circulé, ou stationné, sans auto­ri­sa­tion, dans les parties de la gare SNCF non affec­tées à la circu­la­tion publique ».

Ils encourent une peine d’em­pri­son­ne­ment d’un an et une amende de plusieurs milliers d’eu­ros !
Soli­daires, nous reven­diquons leur relaxe. Nous appe­lons toutes les personnes à joindre le « comité de soutien aux 9 prévenu-es de Poitiers » et à mani­fes­ter leur soli­da­rité envers les cama­rades convoqué-e-s par un soutien à la fois poli­tique et finan­cier.

Halte à la crimi­na­li­sa­tion des mouve­ments sociaux et à la répres­sion, à Poitiers comme ailleurs !

Relaxe des neuf prévenu-es convoqué-es au tribu­nal correc­tion­nel le 17 novembre !

Soutien finan­cier : chèque à l’ordre de Soli­daires 86  ; 20 rue Blaise Pascal 86000 Poitiers. 66 % de votre don est déduc­tible de vos impôts dans la limite de 20% de vos reve­nus impo­sables. Ainsi un don de 100 € vous revien­dra à 34 € après déduc­tion fiscale.

Cour­riel : relaxe­des9@ou­va­ton.org téI 07–87–96–35–02 web : soli­dai­res86.ouva­ton.org


PS :

In­ter­syn­di­cale de la Vienne (CGT, CNT-SO, FSU, SOLIDAIRES)