CNT- Solidarité Ouvrière » International » Communiqué du Secrétariat Permanent du Comité Confédéral de la CGT de (...)

Communiqué du Secrétariat Permanent du Comité Confédéral de la CGT de Catalunya


CNT Solidarité Ouvrière /18 décembre 2014   
une - International

Partager

La CGT de Catalunya se solidarise avec les personnes arrêtes lors d’une razzia de la police à Barcelone, et dénonce la répression des mouvements sociaux.

Mardi 16 Décembre matin, nous nous sommes réveillés avec les infos à la radio. Comme d’habitude, nous avons appris que la répression a frappé à la porte de nos maisons. Cette fois, il a été dans la Kasa de la Muntanya de Gracia, dans l’Ateneu libertaire de Poble Sec, dans le Ateneu libertaire de San Andrés, plusieurs squats, etc.

Encore une fois la police, cette fois les Mossos d’Esquadra (police catalana), ont agi sous l’égide de l’Audiencia Nacional et de la législation anti-terrorisme, si souvent dénoncé pour couvrir des actes de torture. Et une fois de plus les moyens de communication ouvrent les infos sur le diktat de la police

À ce stade, nous attendons toujours de voir comment va se concrétisé cette opération ouverte ce mardi. Nous tenons déjà clair cependant, que c’est une nouvelles action répressive contre ces lieux et les personnes qui luttent quotidiennement contre l’oppression de l’État et le capital. Une oppression qui vient de se confirmer la semaine dernière avec l’approbation de la Loi mordaza "loi du bâillon" dans le Congrès des députés et hier, le nouvel accord escroquerie CEOE-CEPYME et CCOO et UGT.

À partir de maintenant, nous appelons à toute la CGT d’être attentifs aux appels de soutien aux détenus et contre cette nouvelle escalade de la répression. A partir de maintenant nous demandons l’arrêt des actuations de la police et la liberté de toutes les personnes détenu(e)s. Et, comme nous l’avons fait, nous exigeons l’abrogation de la législation anti-terrorisme.