CNT- Solidarité Ouvrière » Droit » Convention HCR (Hôtellerie - restauration) : grilles des salaires 2017-2018 (...)

Convention HCR (Hôtellerie - restauration) : grilles des salaires 2017-2018 et qualifications


CNT Solidarité Ouvrière /18 décembre 2017   
Hôtellerie - Droit - une

Partager

La nouvelle grille des salaires 2017 et 2018 est désormais officielle. Elle est applicable, depuis le 1er décembre 2017, à tous les salarié-e-s relevant de la convention HCR suite à l’arrêté d’extension du 28/11/17 . Cette grille correspond à un minimum conventionnel, il reste important de sa battre pour des hausses de salaires, syndiquez-vous !

cnt_so_convention_hcr_2017_2018

Attention, cette grille a été aussi appliquée depuis le 01er septembre 2017 uniquement pour les entreprises adhérentes à l’une des organisations patronales signataires de l’avenant à la convention collective, n°25 du 9 juin 2017, qui sont le GNC, le GNI-Fagiht, le GNI-Synhorcat, SNRTC et l’Umih.

Convention collective des Hôtels, Cafés & Restaurants (HCR)

Grille des salaires et qualifications pour tous les salarié-e-s travaillant dans : les hôtels avec restaurant ; les hôtels de tourisme sans restaurant ; les hôtels de préfecture ; les restaurants de type traditionnel ; les cafés tabacs ; les débits de boissons ; les traiteurs organisateurs de réception ; les discothèques et bowlings. Les entreprises visées par le champ d’application sont généralement répertoriées aux codes NAF suivants : 55.10Z, 56.10A, 56.10B, 56.30Zp, 56.21Z, 93.11Z .

............................................................................

Attention, avec la hausse du SMIC au 01er janvier 2018, l’échelon 1 passe à 9,88€

............................................................................

Classifications :

Grille de classification détaillée

- Employés : niveau I. Emplois n’exigeant pas une formation au delà de la scolarité obligatoire.

- Employés qualifiés : niveau II. Emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalant au CAP ou BEP. Ce niveau de connaissance peut être acquis soit par voie scolaire, soit par une formation professionnelle interne équivalente, soit par une expérience professionnelle confirmée.

- Employés qualifiés : niveau III Emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalent au BTH. Ce niveau de connaissance peut être acquis soit par voie scolaire, soit par une formation professionnelle interne équivalente, soit par une expérience professionnelle confirmée et réussie.

- Maîtrise : niveau IV. Emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalent au BTS ou au bac. Ce niveau de connaissance peut être acquis soit par voie scolaire, soit par une formation professionnelle interne équivalente, soit une expérience professionnelle confirmée et réussie.

- Cadres : niveau V. Niveau bac + 3 acquis : soit par voie scolaire et expérience contrôlée et confirmée dans la filière d’activité du poste considéré ; soit par une expérience confirmée et réussie complétant une qualification initiale au moins équivalente à celle du personnel encadré.

Source :
- Avenant n° 25 du 9 juin 2017 relatif aux salaires minima conventionnels
- Arrêté du 28 novembre 2017 portant extension d’un avenant à la convention collective nationale des hôtels, cafés, restaurants (n° 1979)
- Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997 (IDCC 1979)


Dans la même rubrique

[BTP] Les congés intempéries, comment ça marche ?


Contestation des décrets relatifs aux défenseurs syndicaux


La mise en œuvre d’une clause de mobilité trop large sanctionnée par le Conseil de prud’hommes de Paris


Solidaires et la CNT-SO défendent le statut de défenseur syndical


Travaillerons-nous 7 jours sur 7 jusqu’à minuit ?


Sauvons le droit à la formation économique, sociale et syndicale


Un abandon de poste non prouvé ne constitue pas une faute grave


La désignation d’un délégué syndical peut être contestée même si sa participation aux élections a été validée


Repos quotidien de 11 heures : son non-respect cause un préjudice au salarié


Réintégration dans le poste précédent pour le salarié déclaré apte à une reprise de travail à temps partiel


1 | 2 | 3

Lire aussi