CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » Education » Création du syndicat de l’éducation de la CNT-Solidarité Ouvrière dans le grand (...)

Création du syndicat de l’éducation de la CNT-Solidarité Ouvrière dans le grand Est


CNT Solidarité Ouvrière /9 novembre 2015   
une - Education - Syndicalisme

Partager

Une grappe champenoise de la CNT-Solidarité ouvrière vient d’émerger à Reims et dans ses environs.

Travailleurs de l’éducation, nous nous organisons en un syndicat de combat dans la grande région de l’Est (Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne).

Déçus par les organisations syndicales traditionnelles, nous nous reconnaissons dans les principes autogestionnaires et interprofessionnels de la CNT-Solidarité Ouvrière. En effet, notre fonctionnement permet à chaque membre de prendre part aux décisions du syndicat. Bien qu’inscrite dans le secteur de l’éducation, notre action s’organise en lien avec d’autres secteurs d’activité, afin d’éviter toute forme de corporatisme.

Enfin, notre syndicalisme ne dissocie pas les questions sociales (conditions de travail, lutte contre la précarité...) et pédagogiques, en vue de l’émancipation de toutes et tous.

Le syndicat de l’éducation CNT-Solidarité-Ouvrière ALCA

Contact : educ-alca@cnt-so.org


Dans la même rubrique

Education : les personnels dans l’action au côté des lycéen-ne-s !


Marseille, enseignant-e-s et lycéen-ne-s ensemble dans la rue contre la politique Macron - Blanquer !


Élections à l’Université de Montpellier : le SCUM devient la deuxième organisation étudiante en Faculté des Sciences !


Élections universitaires à Paul Valéry (Montpellier 3) : Patrick Gilli humilié, le SCUM renforcé, les mobilisations étudiantes légitimées


Évaluations CP-CE1, des méthodes rétrogrades au détriment des élèves !


École Blanquer, pas de vagues, de l’air !


Lycées professionnels : tous et toutes en grève le 27/09 !


Dans l’Éducation comme ailleurs, le syndicalisme a toujours sa raison d’être !


Université : la compensation des notes et les secondes évaluations attaquées : un « arrêté licence » qui fabrique davantage d’échec.


Répression anti-syndicale à l’université Paul Valéry (Montpellier) : une commission disciplinaire pleine de surprises


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Lire aussi