CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » CNT-SO Marseille » La CNT Solidarité Ouvrière 13 et Rhône Alpes appellent à la journée d’action (...)

La CNT Solidarité Ouvrière 13 et Rhône Alpes appellent à la journée d’action du 18 mars 2014


CNT Solidarité Ouvrière /14 mars 2014   
Syndicalisme


La CNT Solidarité Ouvrière 13 appelle à se mobiliser dans le cadre de la journée d’action interprofessionnelle du 18 mars 2014
La CNT solidarité Ouvrière appelle à se mobiliser massivement dans le cadre de la journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations du 18 mars. Une mobilisation sociale forte du monde du Travail est nécessaire pour contrer la politique d’austérité et de régression d’un gouvernement plus que jamais aux ordres du patronat.
Avec ce gouvernement, les sacrifices sont toujours du côté des travailleurs-euses : allongement de la durée de cotisation pour les retraites, hausse de TVA pour financer le CICE, gel des salaires des fonctionnaires, travail le dimanche, plan d’austérité de 50 milliards qui impactera les services publics, recul à venir sur l’indemnisation du chômage...
Par contre, patrons et actionnaires sont à la fête, avec des milliards offerts, sans garanties véritables, aux entreprises : crédit d’impôt compétitivité-emploi (CICE) crée fin 2012, ou encore le futur « pacte de responsabilité » qui prévoit de nouvelles baisses de cotisations, pour la branche famille de la sécurité sociale. Cela s’apparente à un véritable hold-up pour les salarié-e-s, ce qui est communément appelé « charges » correspondant à la part socialisé de nos salaires permettant le financement de la protection sociale. On sait bien pourtant que les exonérations de cotisations sociales dont les entreprises bénéficient depuis trente ans n’ont jamais fait baisser le chômage et la précarité...
Contrairement au matraquage idéologique, il est important de rappeler que le travail n’est pas un coût, ce sont bien les travailleurs-euses qui produisent toutes les richesses de ce pays mais en voient de moins en moins les fruits. Encore une fois la question du partage égalitaire des richesses produites reste pour nous la question centrale au cœur de nos revendications et actions. S’il est impératif de faire reculer le gouvernement sur sa politique d’austérité et le pacte de responsabilité, d’arracher enfin au patronat des augmentations de salaires et des améliorations des conditions de travail, nous sommes aussi face à un choix de société radical. Profits pour une élite ou bien-être pour le plus grand nombre, il faudra choisir, et pour nous, seule la construction d’un rapport de force conséquent permettra de faire pencher la balance du côté des travailleurs-euses.
La CNT Solidarité ouvrière sera dans l’action le 18 mars prochain pour porter cette autre voix, pour dire que les luttes quotidiennes doivent non seulement être menées avec détermination mais encore préparer la rupture avec le capitalisme pour la fin de l’exploitation du travail et de la misère des travailleurs-euses et des chômeurs-euses.

CNT Solidarité Ouvrière 13,
12 rue de l’Évêché 13002 Marseille (quartier du Panier).
Contact mail : contact13@cnt-f.org
Site : http://www.cnt-so.org/13
Tel : 06.47.39.72.00


Grève et rassemblement à Lyon le 18 mars 2014
Face à la situation sociale catastrophique et aux perspectives désastreuses avancées par le gouvernement et le patronat nos syndicats appellent à la mobilisation.
Réunie en intersyndicale dans le Rhône avec FO, Solidaires, la FSU et la CGT, notre union départementale appelle à un rassemblement le mardi 18 mars 2014 place de la bourse, devant le palais du commerce (Cordeliers) à 11h30 en cette journée de grève interprofessionnelle nationale.
Après l’ANI, la réforme des retraites voici venu le pacte de responsabilité. Ce gouvernement ne cesse de satisfaire le patronat au détriment des salariés en détruisant un à un les acquis sociaux constitutifs du progrès social conquis ces dernières décennies. Pire depuis quelques décennies les gouvernements successifs ne cessent d’appliquer leur politique libérale de l’offre sans aucun résultat pour le bien de la population. Les seuls bénéficiaires de ces politiques sont à chaque fois les détenteurs de capitaux (les dividendes ont été multipliés par 3,5 ces 20 dernières années pendant que les salaires n’ étaient que doublés). Cette austérité imposée en France comme dans tous les pays du monde ne sert les intérêts que d’une poignée d’individus pendant que la grande majorité de la population peine à vivre (85 personnes détiennent aujourd’hui une richesse équivalente à celle de la moitié de la population mondiale). Les élites nous bassinent avec le coût du travail or celui-ci est constitutif de la vie en société. Il faut remettre l’humain au centre de l’économie et de la société et non le capital comme c’est le cas aujourd’hui.
En France c’est 203 milliards d’euros de dividendes qui sont distribués en 2012, les exonérations de cotisations sociales représentent près de 30 milliards d’euros par an, le crédit impôt compétitivité emploi c’est 20 milliards d’euros, la suppression de la cotisation pour la branche famille c’est 35 milliards et la liste des coûts du capital pourrait continuer ! Tout cela sans que la situation sur le front de l’emploi et des salaires ne s’améliore. Bref on leur donne des centaines de milliards pour rien. Et dans le même temps ces élites politiques et économiques essayent de nous apitoyer avec les déficits de la sécu (16 milliards en 2013) ou encore de l’UNEDIC (4 milliards pour 2013).
Une autre politique économique et sociale est non seulement possible mais vitale à mettre en place pour stopper la paupérisation du monde du travail (salariés, fonctionnaires, chômeurs, étudiants et retraités) et le déclin démocratique qui l’accompagne.

C’est pourquoi la CNT-Solidarité Ouvrière du Rhône se fait l’écho de l’appel national intersyndical à la grève et appelle à se rassembler ce mardi 18 mars 2014 place de la bourse, devant le palais du commerce (Cordeliers) à 11h30.