CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » CNT-SO Rhône-Alpes » Le 22 décembre, action à Lyon Part Dieu "De la main d’œuvre gratuite pour (...)

Le 22 décembre, action à Lyon Part Dieu "De la main d’œuvre gratuite pour Noël"

Solidarité avec les femmes de ménage !


CNT Solidarité Ouvrière /20 décembre 2016   
Nettoyage - Luttes


Le jeudi 22 décembre, des dizaines de militants viendront en renfort des salariés du nettoyage de la Part Dieu pour dénoncer la dégradation des conditions de travail et le licenciement de la représentante syndicale, balai à la main.

La société SAMSIC, au chiffre d’affaires de 140 millions d’euros et à laquelle le centre commercial sous-traite le nettoyage, continue d’exploiter ses salariés : embauches sans contrat, surcharge de travail, salaire inférieur au niveau conventionnel, discriminations syndicales… Les salariées n’en peuvent plus. En septembre, elles décident de se mettre ensemble et de créer un syndicat. Elles se rapprochent alors de la CNT Solidarité Ouvrière et commencent à se réunir pour lister ensemble leurs revendications.

Le 15 octobre, alors que SAMSIC laisse sans réponse leur courrier sollicitant un rendez-vous pour discuter de leurs revendications, elles demandent au syndicat et à des militants lyonnais de les aider à porter leur voix. Plus de 50 personnes se retrouvent donc en couche-culotte, assis devant les toilettes du centre commercial déclarant la grève des toilettes en soutien aux femmes de ménage. Ce « shit-in » permet de décrocher immédiatement le rendez-vous demandé avec les responsables de SAMSIC. Sur place, les porte-paroles obtiennent une première victoire : le remboursement des transports domicile-travail à 50%. Un nouveau rendez-vous dix jours plus tard, permet d’obtenir la requalification des salariés entrainant les premières augmentations de salaires, la remise des contrats de travail et le renforcement des effectifs sur les jours de forte affluence à partir de décembre. De belles victoires qui démontrent que seule la lutte paie !

Mais SAMSIC s’acharne sur la représentante de section syndicale et procède à son licenciement. Parallèlement, de nouvelles salariées sont recrutées et la requalification n’est pas systématique. A cela s’ajoute les conditions de travail qui s’aggravent : les paires de gants sont rationnées, les nuisances sonores dues à la nouvelle obligation du port d’oreillette entrainent de graves maux de tête, les salariés se retrouvent obligées de laver elles-mêmes leur serpillère et tenue de travail sans aucune contrepartie.
Le propriétaire du centre commercial de la Part-Dieu et sa directrice Véronique Margerie, ont pourtant décidé d’investir 300 millions d’euros dans le centre commercial en 2017. Les salariées du nettoyage leur demandent d’assumer leurs responsabilités et exigent qu’une partie serve à l’amélioration de leurs conditions de travail. Pour cela, elles se sont alliées avec le syndicat CGT de site et compte sur la solidarité des vendeuses, vendeurs et agents de sécurité. Ces derniers dénoncent les conditions de travail de plus en plus difficile : l’amplitude horaire (qui peut aller de 8h30 à 21h30), le travail le dimanche, les conditions d’hygiène, les nuisances sonores, la perte des cartes de stationnement…

Le syndicat CNT SO des travailleurs du nettoyage de Rhône-Alpes, La CGT Part Dieu et les citoyens de tous bords seront là pour faire briller le centre commercial juste avant Noël et demander la tenue d’un RDV avec les responsables SAMSIC et Mme Margerie, directrice du centre commercial.


PS :

Contact :
Marielle Enchtourber, CNT SO : O7 84 18 O5 1O
Marie Hélène Thomet, Secrétaire du syndicat de site CGT, O6 85 54 82 44