CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » CNT-SO Marseille » Marseille, Hôtel Adagio Vieux-port : grève reconductible contre la précarité (...)

Marseille, Hôtel Adagio Vieux-port : grève reconductible contre la précarité et pour le respect de la dignité des femmes de chambre


CNT-SO Marseille /20 novembre 2015   
Hôtellerie - une

Partager

Nouveau communiqué suite au premier jour de grève : la société ONET SERVICES ayant expliqué aux salariées qu’aucune négociation ne pourra être entamée jusqu’au retour du directeur d’agence le 30 novembre 2015, les femmes de chambre demandent à être entendues par des responsables du siège de la société, et elles entament une grève reconductible jusqu’à l’ouverture de négociations.

Les femmes de chambre de l’hôtel Adagio Vieux port, salariées du sous-traitant ONET avec leur section syndicale CNT -Solidarité Ouvrière, se mettent majoritairement en grève ce vendredi 20/11 pour dénoncer la précarité et leurs conditions de travail.

Ce conflit est emblématique des dérives de la sous-traitance hôtelière avec une précarité organisée sur plusieurs échelons au détriment des travailleurs-euses. Le sous-traitant ONET, payé par l’hôtel Adagio* pour la gestion de l’entretien des chambres, a lui même sous- traité en partie l’emploi des femmes de chambre à l’agence d’intérim AXXIS. On assiste à une situation de grande précarité avec des femmes de chambre travaillant sur le même hôtel, pour certaines depuis près de deux ans, toujours dans le cadre de CDD puis de contrat d’intérim.
Cet été, les salariées ayant revendiqué la fin de cette précarité et la pérennisation des emplois par des CDI n’ont en partie pas été réemployées à partir d’octobre 2015 malgré les engagements pris par l’employeur suite à l’intervention du syndicat.

La mobilisation s’organise donc en soutien aux femmes de chambre victime de cette précarité et de l’indifférence de l’employeur. A cela s’ajoute, des revendications concernant les condition de travail et de rémunération sur le site. Il manque régulièrement plusieurs heures travaillées mais non rémunérées sur les fiches de paie, les planning sont remis tardivement et ne permettent pas aux femmes de chambre de s’organiser dans leur vie privée,..

Avec la CNT Solidarité Ouvrière, pour défendre nos droits en gagner de nouveaux :

  • Réintégration et pérennisation de l’emploi des femmes de chambre sous intérim
  • Rémunération de l’intégralité des heures travaillées
  • Interruption de la pratique irrégulière de l’abattement forfaitaire
  • Remise des plannings minimum sept jours à l’avance
  • Augmentation des mensualisations
  • 13ème mois
  • Respect des engagements pris par l’employeur

* Hôtel Adagio Vieux port, 30 Rue Jean Trinquet, 13002 Marseille


Lors de son 12:13, FR3 Provence-Alpes consacrait un reportage à la grève…
Écouter le reportage  :

FR3 Provence-Alpes. 20 nov. 2015


PS :

CNT Solidarité Ouvrière 13
12 rue de l’Évêché 13002 Marseille
Contact mail : contact13@cnt-f.org
Site : http://www.cnt-so.org/13
Tel : 06.47.39.72.00 - 04.91.35.06.56


Dans la même rubrique

Violences patronales, répression anti-syndicale : ça se passe comme ça chez Mac Donald’s !


La lutte des McDo confrontée à des méthodes fascisantes ! Rassemblement à Marseille, samedi 22/09


Manifestation contre l’ouverture du "Bastion social" à Marseille


De Clichy à Marseille les "invisibles" de la sous-traitance hôtelière se font entendre ! Rassemblement samedi 20/01 à Marseille


Accord gagnant pour les femmes de chambre sous-traitées d’Azur propreté à Vitrolles (13)


PACA : double mobilisation contre la sous- traitance hôtelière, vendredi 01/12


[Aix-Marseille] Semaine d’action contre la suppressions de contrats CUI dans l’Education du 13 au 17 novembre


Grève des femmes de chambre sous-traitées par Azur Propreté à Vitrolles (13)


[Marseille] Plan social chez les CUI : appel intersyndical au rassemblement devant la préfecture, mercredi 20/09


Maxi-Pompage - Élections professionnelles - 2ème tour – 12 juillet 2017


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Lire aussi