CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » Nettoyage » NH Collection Marseille : ELIOR fait échouer la médiation, ils doivent partir (...)

NH Collection Marseille : ELIOR fait échouer la médiation, ils doivent partir !


CNT-SO Marseille /18 juillet 2019   

Partager

Les femmes de chambre grévistes du NH Collection Marseille et leur syndicat CNT-SO déplorent l’instrumentalisation et le sabordage de la médiation préfectorale par le sous-traitant ELIOR empêchant toute sortie du conflit. Le mouvement continue et c’est maintenant au groupe NH Hotel de prendre pleinement ses responsabilités !

communique-nhcollection_16juillet19

ELIOR, a joué le pourrissement en tirant parti de la longueur de la procédure de médiation, 15 jours entre l’annonce du Préfet et la réunion de négociation du 11 juillet. Fidèle à sa ligne jusqu’au-boutiste, le groupe n’est pas venu « négocier » mais provoquer en ne proposant quasiment rien, 200€ au lieu de 150€ de compensation pour les retards et impayés depuis décembre et toujours rien en terme de revalorisation salariale. Ceci est d’autant plus choquant que le groupe NH dans un courrier du 01er juillet se disait prêt à les financer via une revalorisation du contrat commercial de son sous-traitant !

ELIOR comptait certainement sur le découragement des grévistes et un effet estival démobilisateur. C’est raté, la grève ne prendra pas de vacances et va passer le cap des 100 jours vendredi. La CNT-SO appelle à poursuivre la solidarité active et financière avec la campagne de dons à la caisse de grève pour passer l’été si besoin (voir ici).

En jouant ses intérêts, ELIOR a fait perdre du temps aux grévistes mais plus encore au groupe NH, dans un conflit coûteux... Nous le leur avons clairement signifié, pour cesser d’être les dindons de la farce, il n’y a qu’une solution pour NH : mettre fin au contrat avec les voyous d’ELIOR ! Le changement de sous-traitant ou l’internalisation du nettoyage sont désormais les revendications principales des grévistes.

En attendant, la mobilisation continue sans oublier les revendications initiales : rappels et compensations pour les impayés sur salaire, augmentation des salaires et 13° mois, compensation des dimanche travaillés à 50%, organisation du travail respectueuse de la vie privée.

Contre l’exploitation et le mépris, seule la lutte paye !


Portfolio
  • FlashCodeCaisse de grève