CNT- Solidarité Ouvrière » Solidarités » Participations » Non à la casse de nos droits !

Non à la casse de nos droits !


CNT Solidarité Ouvrière /6 mars 2013   


Mardi 5 mars, environ 200 000 personnes ont manifesté, à travers tout le pays, pour dénoncer l’accord national interprofessionnel MEDEF-CFDT-CFTC-CGC.

Ce n’est pas aux travailleurs de payer cette crise dont ils ne sont en rien responsables. Les politiques libérales appelées aujourd’hui politiques d’austérité dont la loi sur la flexibilité issue de cet accord, si elle est votée ne serait qu’un avatar, ne feront qu’aggraver la crise. Dans cette période de destruction massive d’emplois, il serait inimaginable que les députés l’entérinent en loi qui de par son contenu facilitera encore plus les licenciements.
Il est de même paradoxal de constater que ceux qui poussent des cris d’orfraie à l’idée d’une loi d’amnistie pour les syndicalistes, qui n’ont fait que défendre leurs outils de travail et la vie dans leur bassin d’emploi, se font les défenseurs farouches de cet accord qui prévoit entre-autres régressions une forme d’impunité juridique pour les patrons voyous.

PNG - 13.1 ko

La CNT – Solidarité Ouvrière appelle à poursuivre le travail d’information et de mobilisation auprès des salariés dans l’unité syndicale et étudie tous les moyens de recours possibles contre cet accord antisocial.

CNT Solidarité – Ouvrière


Portfolio
  • CNT Solidarité – Ouvrière / 5 mars 2013
  • CNT Solidarité – Ouvrière / 5 mars 2013
  • CNT Solidarité – Ouvrière / 5 mars 2013
  • CNT Solidarité – Ouvrière / 5 mars 2013
  • CNT Solidarité – Ouvrière / 5 mars 2013
  • CNT Solidarité – Ouvrière / 5 mars 2013
  • CNT Solidarité – Ouvrière / 5 mars 2013