CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » Nettoyage » ONET, HEMERA, mêmes voyous, même combat ! Manifestation commune vendredi (...)

ONET, HEMERA, mêmes voyous, même combat ! Manifestation commune vendredi 24/11 à 15h, gare de l’est

37ème jour de grève à l’Holiday inn CLICHY, 24è jour de grève chez ONET


CNT Solidarité Ouvrière /23 novembre 2017   
Luttes - Nettoyage - Hôtellerie

Partager

Depuis le 19 octobre la majorité des femmes de chambre, gouvernantes, équipiers et plongeurs de la sous-traitance avec leur syndicat CNT-SO et avec le soutien de la CGT-HPE, de l’UL CGT Clichy et de l’US CGT commerce de PARIS, sont en grève reconductible à l’hôtel HOLIDAY OUT de CLICHY.

Les surexploitées de la sous-traitance HEMERA revendiquent :

- l’internalisation chez Holiday Inn et leur embauche directe
- le respect des contrats de travail
- la suppression de la clause de mobilité
- l’augmentation des qualifications et des salaires avec le passage en catégorie B
- le respect des accords de site passés avec l’ancienne société, sur la durée du travail
- le paiement de toutes les heures travaillées
- le versement d’une prime de panier, comme pour les salarié(e)s de l’hôtel
- l’attribution d’une prime de 13ème mois, égale à 1/12e du salaire annuel
- la suppression de l’abattement de 8 % sur la base des cotisations

Depuis le 2 novembre les personnels de la société ONET sont massivement en grève.

Ils réclament des garanties sur l’application de la loi en cas de transfert de marché, le maintien des accords salariaux et d’organisation négociés avec leur ancien patron.

HEMERA, ONET deux exemples des ravages de la sous-traitance qui ne devrait pas exister dans le cœur de métier d’un hôtelier et dans une grande entreprise comme la SNCF qui avait dans le passé des nettoyeurs en interne et non pas sous traités aux négriers de la propreté !

Conscients de leurs intérêts communs les travailleurs de ces deux entreprises ont décidé de la jonction de leurs deux grèves pour, tous ensembles, faire aboutir leurs légitimes revendications.

Rendez-vous est fixé ce Vendredi 24 novembre à 15hdevant l’HOLIDAY INN de la gare de l’EST 5 Rue du 8 Mai 1945, 75010 Paris pour partir en manifestation en direction de la rue de dunkerque.

CES CONFLITS SONT EN LIEN DIRECT AVEC NOTRE COMBAT CONTRE LES ORDONNANCES MACRON

Après la loi travail qui a cassé la jurisprudence favorable de la Cour de cassation sur l’égalité de traitement sur un même site en cas de transfert conventionnel avec la modification de l’article L1224-3-2 du CT, les ordonnances MACRON en rajoutent une couche en autorisant les licenciements avant transfert, articles L1233-61 et L1224-2 du code du travail, et, entre autres catastrophes, une disposition passée inaperçue, contenue dans l’ordonnance relative à la nouvelle organisation du dialogue social qui vient remettre en cause le droit à la reconnaissance de la participation des salarié-es de la sous traitance à la communauté de travail : elle contient un nouvel article L2314-23 (page 37 de l’ordonnance) qui édicte que les salarié-e-s mis à disposition ne sont pas éligibles chez le donneur d’ordres.
Jusqu’à cette ordonnance, le droit permettait de faire valoir l’appartenance à la communauté de travail de l’hôtel où les salarié-es de la sous traitance exercent en les autorisant à être candidat-es aux élections de délégués du personnel plutôt qu’à celles de leur employeur juridique.
Elles et ils pouvaient ainsi tisser des liens sociaux « officiels » avec les autres personnels ; elles et ils se sentaient reconnu-es, respectées dans leurs activités, traité-es comme des salarié-es à part entière.
Ce choix est important car le syndicalisme dans les sociétés de services est très difficile du fait de l’éclatement des entreprises, particulièrement celles de la propreté ou de la manutention ferroviaire, en des centaines de sites distincts avec le plus souvent une représentation des salarié-es centralisée et totalement insuffisante pour permettre de visiter tous les sites.
Si cette ordonnance était ratifiée, elles et ils seraient définitivement privé-es de ce droit fondamental d’être reconnu-es comme des travailleur-ses à part entière là où elles et ils travaillent, et seraient à nouveau considéré-es comme des travailleur-ses de seconde zone.

Soyons solidaires, venons toutes et tous soutenir les grévistesVENDREDI 24 NOVEMBRE à 15h devant l’Holiday inn Gare de l’Est.

Conflit Holiday inn, caisse de grève en ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/0snu1eea

Conflit ONET, caisse de grève en ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/smk9h0kl


PS :

A l’appel de : CNT-SO, CGT-HPE et SUD Rail

Dans la même rubrique

[Paris] Manifestation unitaire contre la sous-traitance et les ordonnances MACRON Mardi 12 décembre à 12h !


Rassemblement le 7 décembre à 17h devant l’Holiday Inn de Clichy pour une remise de chèques de soutien aux grévistes.


De Clichy à Barcelone les "invisibles" de la sous-traitance hôtelière vont se faire entendre !


Soutien actif et financier de la grève reconductible à l’Holiday Inn Paris-Clichy (porte de Clichy)


[Reportage de l’oeil du 20H sur France 2] Cadences infernales : le ras-le-bol des femmes de chambre


Manifestation de solidarité avec les grévistes du Holiday Inn de Clichy (92) Jeudi 23/11 à 17h


MARDI 14/11, MANIFESTATION DE SOLIDARITÉ AVEC LES GREVISTES D’HOLIDAY INN CLICHY, RDV 12H PARIS-OPERA


HEMERA VOYOUS, INTERCONTINENTAL HÔTELS GROUP COMPLICE ! 22 ème jour de grève au Holiday inn CLICHY


Fantômes de la sous-traitance, tous et toutes à vos balais de sorciers le 31 octobre.


Mardi 31 oct : Halloween des révolté-es de la sous-traitance hôtelière


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Lire aussi