CNT- Solidarité Ouvrière » Solidarités » Soutiens » Pour en finir avec la sous-traitance à la fondation des « Verts » allemands (...)

Pour en finir avec la sous-traitance à la fondation des « Verts » allemands « Heinrich Böll » ! Pour la réintégration de tous les salariés !


CNT Solidarité Ouvrière /26 août 2013   


Bien que, au niveau politique, la fondation allemande « Heinrich Böll » soit proche du parti Bündnis90 / Die Grünen (les Verts), elle utilise, en contradiction avec les positions publiques de ce parti, la sous-traitance et l’intérim depuis des années. En conséquence, les salariés concernés touchent un salaire inférieur à ce qu’ils gagneraient s’ils étaient embauchés directement, et l’ensemble du personnel est divisé. Certains salariés se sont syndiqués, et ont alors été licenciés. Nous appelons à une semaine d’action internationale contre la sous-traitance et la répression antisyndicale à la fondation écologiste « Heinrich Böll ».

En Allemagne, depuis des années, la sous-traitance, et tout particulièrement l’intérim, sont couramment utilisés pour mettre les salariés sous pression, pour contourner leurs droits et pour diminuer les salaires. Publiquement, le parti écologiste-vert et la fondation « Böll » critiquent la précarisation croissante des conditions de travail ; dans leur campagne électorale actuelle, ils revendiquent un salaire minimum – jusqu’ici inexistant– de 8,50 euros par heure. Cependant, la fondation « Böll » profite depuis des années de la précarisation : en sous-traitant le nettoyage, la restauration et la gestion des conférences, et en favorisant par-là l’emploi précaire – certains des salariés travaillant chez « Böll » ne gagnent même pas le montant du SMIC revendiqué.
Après que certains d’entre eux se sont syndiqués à la FAU Berlin et ont (depuis le mois de mai) fait connaître cette situation scandaleuse, ils ne sont plus employés (depuis le mois d’août) par la fondation « Böll » qui, elle, a simplement engagé une autre entreprise de sous-traitance. En Allemagne, il n’est normalement pas possible de licencier comme cela des salariés ; mais grâce à la sous-traitance, cela ne pose pas de problème à la fondation « Böll » : ceux qui résistent peuvent être tout simplement remplacés. La FAU Berlin considère que le comportement de la fondation « Heinrich Böll » est tout simplement antisyndical et revendique la réintégration des salariés sur la base d’un CDI respectant les conventions collectives.

C’est pourquoi nous appelons à une semaine d’action internationale du 2 au 9 septembre 2013 ! La fondation « Heinrich Böll » a plusieurs bureaux à l’étranger, comme à Bruxelles, Prague, Varsovie, Belgrade et Moscou (cf. http://boell.org/web/364.html). Exigez de la direction de la fondation « Heinrich Böll » la réintégration de tous les salariés ! Suite à la plainte de l’un d’entre eux, une audience se tiendra au Tribunal du Travail de Berlin le 5 septembre : la fondation « Heinrich Böll » doit abandonner sa politique de sous-traitance et réembaucher ce salarié dans le cadre de la convention collective !
http://www.fau.org/artikel/art_130822-234110

FAU-IAA