Profession de foi CNT-SO DIRNO pour les élections du 4 décembre


CNT-SO Ecologie /25 novembre 2014   
Syndicalisme


Veuillez trouver notre profession de foi en pièce jointe avec un petit bilan d’activité synthétique (que vous chercherez dans les autres professions de foi).

Hier, la destruction des services a fait son œuvre sur le personnel de bureau et nous étions le seul syndicat à s’y opposer. Le ralentissement du nombre de postes fermés en 2014 dans le cadre de la réorganisation des SIR est en partie dû à notre travail acharné sur ce sujet. Les perspectives de fermeture de postes ne changent pas, bien au contraire : -2 %/an pour les 3 prochaines années, soit environ, 1 par CEI et par an en moyenne pour la DIRNO, les autres services étant déjà bien dégradés. Ce plan est encore plus violent que le triste PRH-2013. Demain, ce sera donc au tour de l’exploitation. Vers qui vous tournerez-vous lorsque vous serez concernés ? Vers ceux qui savent et ne préparent aucune riposte ? Nous ne changerons donc pas nos objectifs et lutterons notamment contre ces réorganisations de service qui entérinent ces baisses d’effectifs.

Nous informerons toujours sur les plus gros scandales (Partenariat Public Privé, privatisation des routes, mise en place des primes arbitraires (future RIFSEEP), ...).

Nous veillerons à ce qu’une fiche de poste ne soit pas multifonctionnelle pour qu’un agent ne fasse le boulot de plusieurs.

Nous demanderons avec force les bilans des réorganisations, des procédures RPS en cours.

Nous continuerons de peser le plus possible pour mettre fin aux non-paiements pendant 2 mois de l’ARE des vacataires à la fin de leur contrat, et à mettre la pression pour éviter les erreurs de paye.

Nous revendiquerons un taux de promotion de passage de C en B (par concours ou promotion) 10 fois supérieur à l’actuel.

Nous nous mobiliserons dans des grèves utiles et préparées, et non pas fantômes comme celles de 2014.

Nous resterons toujours vigilants contre toutes les tentatives visant à léser le niveau de vie des agents et celui du service rendu aux usagers.


Nous avons noté que la CGT déplore, dans sa profession de foi, d’avoir repris au pied levé, la présidence du CLAS, comme un reproche, alors que la présidence aurait du leur incomber suite au résultat des élections précédentes. Mais personne ne s’est porté volontaire même chez l’autre syndicat majoritaire. Afin de continuer l’action sociale au sein de la DIRNO et œuvrer pour les agents, la CNT-DIRNO a bien voulu assurer la présidence du CLAS. Et que ce sont pour des raisons personnelles que l’ancien président a été obligé de quitter la fonction, et il l’a fait savoir de façon transparente à tous les agents. A noter qu’il continue malgré tout, à aider, l’équipe actuelle, pour transmettre son expérience. Pourquoi ne pas avoir souligner qu’une démission a aussi eu lieu à la présidence du secrétariat du CHSCT ... ah oui, peut-être parce que c’était un membre de la CGT ? Nous connaissons moins bien les motifs de cette démission.


Vous nous connaissez maintenant : la CNT-SO, solidairement, des paroles aux actes !