CNT- Solidarité Ouvrière » Solidarités » Soutiens » Solidarité avec Ibrahima Dia, victime d’une agression raciste. Ne pas (...)

Solidarité avec Ibrahima Dia, victime d’une agression raciste. Ne pas accepter l’intolérable !


CNT Solidarité Ouvrière /21 juin 2013   


Ibrhima Dia, un militant syndical de Sud santé, a été victime d’une odieuse agression raciste en Dordogne pendant ses vacances. Ses agresseurs ont été arrêtés et seront jugés début 2014 à Bergerac. Dans un contexte de banalisation du racisme et de violence fasciste, alors même qu’un autre militant Clément Méric a été assassiné à Paris, nous tenons à affirmer haut et fort notre refus de voir leurs idées nauséabondes s’exprimer en toute impunité et leurs nervis d’imposer la peur et la haine. Un comité de soutien à Dia s’est constitué à Évry autour des premiers signataires, d’organisations ou d’individu.

Le comité appelle les soutiens et militants de l’Essonne et de l’île de France à rejoindre le dimanche 23 juin à 15h la manifestation contre le fascisme et l’extrême droite sur la place de l’Opéra.
Le comité de soutien à Ibrahim Dia appelle à se rassembler le samedi 29 juin prochain à 11 h sur la Place des droits de l’Homme à Évry pour dénoncer l’agression dont notre camarade a été victime. Soyons solidaires et n’acceptons plus l’intolérable !
En vacances en Dordogne dans la commune de Nabirat, dans le canton de Domme en Périgord noir, Ibrahima Dia, a été victime d’une lâche et odieuse agression raciste par trois hommes qui considéraient que sa place n’était pas là... Pas là sa place ? Qu’y a t-il de surprenant à passer ses vacances en Dordogne avec sa famille ? Ibrahima Dia vit à Evry (91) et travaille depuis 12 ans comme aide-soignant dans un centre de soin aux poly-handicapés. Il a la double nationalité franco-sénégalaise... L’agression s’est déroulée mardi 7 mai, alors qu’Ibrahima était allé se promener en fin d’après-midi.

D’abord apostrophé, « Qu’est-ce-que tu fais là ? Retourne chez toi ! », il a ensuite été tabassé par ses trois agresseurs : coups de pieds et de poings, insultes racistes : « Sale nègre, sale bougnoule, pédé... on t’avait dit de rentrer chez toi »... Ibrahima a dû recevoir des soins à l’hôpital. Il a eu une interruption de travail. Plainte a été déposée auprès de la gendarmerie. Les trois agresseurs ont été identifiés, interpellés et placés en garde à vue. L’un d’entre eux est un entrepreneur qui vit entre la Dordogne et les Antilles. Interrogé par le journal Sud-Ouest, l’un des agresseurs a tenu à faire savoir qu’il souhaitait être défendu par maître Collard. Une façon de dire clairement que les agresseurs ne sont pas seulement des racistes mais bien des amis du Front national.
Le procès aura lieu le mardi 14 janvier 2014 à Bergerac (24). L’affaire a été relayée dans les médias locaux et nationaux, et de multiples réactions de sympathie et de solidarité sont déjà parvenues à Ibrahima, sa compagne et leur fils. Les signataires de ce texte, organisations, associations ou individus, tiennent eux aussi à exprimer leur sympathie et leur solidarité à Ibrahima et à sa famille. Ils appellent à constituer un comité de soutien à Ibrahima Dia :

  • afin de se donner tous les moyens pour que les agresseurs d’Ibrahima soient reconnus coupables lors du jugement de la plainte. De tels actes ignobles ne doivent pas rester impunis.
  • afin de combattre à travers cette campagne d’opinion la propagande raciste, xénophobe, réactionnaire qui arme le bras des agresseurs.

Premières organisations signataires : ATTAC Centre Essonne, ATTAC Nord Essonne, CNT Solidarité Ouvrière, Fédération SUD Éducation, Ligue des Droits de l’Homme (LDH 91), Maison du Monde Evry, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA 91), Parti Communiste Français (PCF), Parti de Gauche (PG), ÉVRY, Solidaires 91, Sud Éducation 91, Sud Santé-Sociaux 91, Sud SFR, Sud PTT 91, Union Solidaires Transport (UST Evry), Sud Santé-APHP.

Vous pouvez contacter le comité et soutenir financièrement son action via ces deux adresses : http://solidaires-justice84.org/ ; sud91@free.fr