CNT- Solidarité Ouvrière » Solidarités » Soutiens » Solidarité contre la répression dans l’État espagnol

Solidarité contre la répression dans l’État espagnol


CNT Solidarité Ouvrière /24 juin 2014   
Solidarité


Dire non à la répression et exiger la fin de toutes poursuites et la libération des militant-es

Nous relayons l’appel lancé par de nombreuses forces associatives et syndicales de l’État espagnol. En effet, la répression de l’État espagnol envers les luttes sociales atteint des niveaux qui se rapproche du régime franquiste.
Déjà, les amendes pour avoir participé à des protestations sociales étaient intolérable ; dans l’État espagnol comme ailleurs, la répression sociale et anti-syndicale, précarité, restrictions, licenciements, expulsions, loi de sécurité, loi des taxes, loi contre l’interruption volontaire de grossesse, c’est insupportable : maintenant, l’État espagnol met en prison des personnes simplement « coupables » d’avoir manifesté !
Tout ceci se déroule dans un contexte de précarité et restrictions budgétaires pour le peuple, et de la promulgation de nouvelles lois liberticides (Loi de Sécurité Citoyenne, réforme du Code Pénal, Loi des taxes judiciaires, etc.). Nous ne pouvons le tolérer.

Rassemblement à Toulouse devant le consulat de l’État Espagnol

16, rue Saint Anne

le samedi 28 juin à 14h00

- La répression est la même pour nous toutes et tous,
- Un coup contre l’un-e d’entre nous est un coup contre tous et toutes,
- En Espagne, au Brésil, et ailleurs, nos luttes sont communes au-delà de leurs frontières
- Faisons front soit commun. Unissons-nous pour être plus fort-es ce jour-là.


À Grenade, Carlos et Carmen, sont emprisonné-es pour avoir participé à un piquet informatif du 15M.

En Galicie, Ana et Tamara ou Serafín et Carlos se retrouvent dans la même situation. De même Koldo, dans La Rioja et de nombreuses autres personnes dans l’État espagnol. Et nous n’oublions pas celles et ceux qui sont en prison préventive, sans avoir été jugé-es, comme Miguel et Isma à Madrid, ou Sergi à Barcelone qui viennent après bien d’autres arrestations, inculpations et incarcérations de militants du mouvement social luttant contre le chômage, contre les expulsions, pour le droit à l’IVG , pour la défense des services publics. En solidarité, dans toute l’Europe, des rassemblements ou manifestations se tiendront le 28 juin, devant les ambassades et consulats espagnols.


L’Union syndicale Solidaires, la CNT, la CNT- Solidarité Ouvrière, Emancipation, les CSR, membres du réseau syndical international de solidarité et de luttes, organisent des rassemblements devant l’ambassade d’Espagne à Paris et les consulats de Bayonne, Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Perpignan, Pau, Strasbourg et Toulouse.


- La répression ne brisera pas notre volonté de lutter !
- Nous briserons la répression !
- La lutte sociale est un droit !

Solidarité internationale avec nos camara- des arrêté-es, inculpé-es, emprisonné-es !