CNT- Solidarité Ouvrière » Syndicalisme » CNT-SO Marseille » Violences patronales, répression anti-syndicale : ça se passe comme ça chez (...)

Violences patronales, répression anti-syndicale : ça se passe comme ça chez Mac Donald’s !


CNT-SO Marseille /8 octobre 2018   
une

Partager

La CNT-Solidarité Ouvrière dénonce le traitement discriminatoire, les intimidations et violences que subit notre camarade Maha, depuis sa désignation en septembre 2018 comme représentante de section syndicale (RSS) au sein des restaurants Mac Donald’s de la « franchise Abassi ».

communique_macdo

Se déclarer ouvertement syndicaliste chez Abassi c’est s’exposer subitement comme Maha à : des pressions et remarques quotidiennes des cadres pour pousser à la démission, des actions pour justifier artificiellement d’une faute (faux pointages), des mesures vexatoires comme une modification brutale des horaires de travail avec des fractionnements abusifs et des sorties tardives empêchant un retour à domicile en transport en commun, ou plus grave à des actes de violence. Notre camarade a ainsi dû porter plainte suite à une agression (orchestrée ?), le 03/10, sur son lieu de travail par des collègues, donnant lieu à 3 jours d’ITT.

Il ne s’agit nullement d’un problème isolé : les salarié-e-s de ces restaurants marseillais vivent quotidiennement un climat d’intimidation généralisé et de mal-traitance. De manière générale, les militants syndicaux sont particulièrement visés par l’employeur et son encadrement dans le but de s’en débarrasser ou d’entraver l’action syndicale pour la défense des droits des salariés.
Ce climat de tension est encore monté d’un cran avec le conflit social qui défraie la chronique autour de la reprise par ce franchisé de six restaurants supplémentaires dont l’emblématique Mac Do de Sainte Marthe en lutte depuis plusieurs mois. De nombreux vigiles, véritable milice patronale flicant les salarié-e-s, occupent notamment les restaurants.

Il n’est pas question de se laisser faire !

Après une première action au Mac Do St-Charles le 22 septembre, le comité de soutien aux salarié-e-s de Mac Do, regroupant diverses organisations syndicales et politiques, entend poursuivre ses actions, en direction des restaurants Mac Donald’s qu’ils appartiennent ou pas à ce franchisé voyou. Des rassemblements ont déjà été organisé le 09/10 et le 16/16 devant les MacDo marseillais. L’impunité et la loi du silence doivent cesser !

A LA VIOLENCE PATRONALE RÉPOND LA SOLIDARITÉ SYNDICALE !

Un coup contre l’un-e d’entre nous est un coup contre tous-tes !