Vivez votre « mythe grec » !


CNT Solidarité Ouvrière /7 juillet 2016   
Hôtellerie - Solidarité


Le Syndicat des travailleurs du tourisme, des hôtels et de la restauration d’Athènes

L’hôtel LEDRA d’Athènes, l’un des plus grand hôtels 5 étoiles du centre d’Athènes, a suspendu son activité à la vieille de la saison estivale, à la fin du mois de mai 2016. Le propriétaire de l’hôtel, qui s’est enrichi durant toutes ces années de croissance du tourisme en Grèce, a littéralement abandonné les 230 employés, les laissant sans salaires depuis plus de trois mois. Les employeurs ont décidé d’investir leur capital dans d’autres activités commerciales (construction, énergie, etc.), secteur où les subventions gouvernementales sont plus importantes. C’est ça le capitalisme !
Les 230 employés, afin de garantir leur droits de travailleurs, ont décidé de rester dans l’hôtel et ainsi de pousser les propriétaires de la société à payé les salaires et à assurer la continuité de leur emploi.

NOUS APPELONS TOUT LES TRAVAILLEURS A EXPRIMER LEUR SOLIDARITÉDE CLASSE AVEC LES TRAVAILLEURS DE L’HÔTEL LEDRA DANS LEUR LUTTE POUR LEUR EMPLOI.

A qui profite le développement du tourisme ?
Alors que, pendant les 15 dernières années, les subsides du gouvernement à toutes les sociétés privées (et particulièrement celles opérant dans l’industrie du tourisme) atteignent presque les 12 milliards d’euros, le ministère du travaille refuse de payer 1000 euro par personne aux travailleurs du l’hôtel Ledra d’Athènes, ce qui les soulagerait seulement pour une courte période.
Alors que des milliers de touristes arrivent en Grèce tous les jours, des centaines de salariés travaillent quotidiennement dans l’industrie du tourisme pour des salaires humiliants et des emplois épuisant qui durent nuit et jour. Le prix moyen d’une chambre dans les hôtels quatre ou cinq étoiles à Athènes est égal au montant du salaire des serveurs !!! Dans un pays touristique comme la Grèce, où 25 millions de touristes sont attendus cet été, les travailleurs des hôtels ne peuvent s’offrir ni vacances décentes ni période de repos.
C’est ça, notre « Mythe Grec » ! C’est ça, la « croissance » économique Grecque ! C’est NOTRE réalité dans le secteur du tourisme !
Photos de la manifestation syndicale sous l’acropole : https://plus.google.com/+PamehellasGr/posts

Le syndicat des travailleurs du tourisme, des hôtels et de la restauration d’Athènes