CNT-Solidarité Ouvrière Rhône-Alpes
Vous êtes ici : Accueil » Nettoyage » Bilan de l’action du 22/12, au centre commercial Lyon-Part Dieu : la lutte (...)

Bilan de l’action du 22/12, au centre commercial Lyon-Part Dieu : la lutte paye, et la syndicalisation aussi !

D 23 décembre 2016     H 17:58     A CNT-SO69    


À Lyon, le mouvement des femmes de ménage des toilettes s’amplifie. Contre la dégradation des conditions de travail et la répression syndicale, les femmes de ménage du centre commercial de la Part Dieu et les soutiens ont refait peau neuve au centre commercial. L’action a permis aux salariées de SAMSIC de négocier et de gagner la plupart des revendications qu’elles portaient.

Plus de cinquante personnes, salariées du nettoyage mais aussi vendeurs et vigiles du centre ainsi que des soutiens solidaires ont récuré (et bloqué) le centre commercial avec brosses, gants et balais jeudi 22 décembre, en plein milieu des dernières courses de Noël. En intersyndicale CNT-SO et CGT, ils dénoncent la dégradation des conditions de travail de tous les salariés et le licenciement de la représentante syndicale CNT-SO ainsi que d’un vigile.

Après la première action le 15 octobre, les femmes de ménages syndiquées chez la CNT-SO et travaillant pour la société de nettoyage SAMSIC ont obtenu les remboursements à 50% des transports domicile-travail, la remise de leur contrat de travail, et le renforcement de leurs effectifs pendant les jours d’affluence à partir de décembre.
Toutefois, SAMSIC s’est acharné sur la représentante de section syndicale et a procédé à son licenciement dans les semaines qui ont suivi. Parallèlement, de nouvelles salariées ont été recrutées et la pratique illégale de l’abattement (retenue sur salaire brut de 8%) continue. Les salariés revendiquent également des améliorations de leur quotidien telles des paires de gants, la fin des nuisances sonores dues à la nouvelle obligation du port d’oreillette ou une prime d’entretien de leur uniforme, tout cela dans l’indifférence de la direction. C’est pourquoi elles ont organisé l’action ce jeudi et se sont alliées à la CGT du site, qui fait face à de nombreux problèmes similaires.
Vendeuses, vendeurs et agents de sécurité du site, tous dénoncent les conditions de travail de plus en plus difficile : l’amplitude horaire (qui peut aller de 8h30 à 21h30), le travail le dimanche, les conditions d’hygiène, les nuisances sonores, la perte des cartes de stationnement… Tout cela tandis que le centre commercial de la Part-Dieu promet un investissement à la hauteur de 300 million d’euros l’année prochaine.

L’action a permis aux salariées de SAMSIC syndiqués à la CNT Solidarité Ouvrière de négocier et de gagner la plupart des revendications qu’elles portaient : de nouvelles tenues de travail, la rénovation du local et l’achat d’une machine à laver au premier trimestre 2017, le remplacement des gants utilisés au travail, mais aussi et surtout la requalification reconnaissant enfin leurs tâches d’hôtesses d’accueil. Cette requalification qui sera mise en place le 1er janvier 2017 apportera des augmentations de plus de 500€ par an pour chaque salarié. Quant à l’abattement, la société a cédé : chaque salarié a désormais la possibilité de mettre fin à cette pratique en écrivant un courrier de refus à l’entreprise.

Une fête sera organisée début janvier au local lyonnais de la CNT Solidarité ouvrière pour célébrer ces victoires résultant de deux mois et demi de lutte.