Accueil > Nettoyage > Actualités - luttes > Communiqué : répression anti-syndicale dans les hôtels de luxe

Communiqué : répression anti-syndicale dans les hôtels de luxe

Depuis le lancement en avril d’une section syndicale à la Française de services, prestataire du nettoyage de plusieurs hôtels marseillais [1], le climat est de plus en plus répressif pour les syndiqués de la CNT Solidarité Ouvrière.

L’encadrement de ce sous-traitant multiplie les pressions sur les salariés : menaces concernant l’appartenance syndicale, tracasseries quotidiennes et traitement défavorable dans l’organisation du travail pour les syndiqué-e-s, obstacles à l’exercice du mandat syndical de notre représentante de la section syndicale (RSS).
Aujourd’hui, cela va encore plus loin avec des violences et une menace de licenciement à l’encontre de syndicalistes de la CNT Solidarité Ouvrière ! Ainsi, notre RSS a été victime, mardi 08 juillet, d’une bousculade et de violentes attaques verbales par sa responsable à l’hôtel Villa Massalia. Choquée, notre camarade a bénéficié d’un arrêt maladie de trois jours et a déposé plainte. Le 10 juillet, c’est un autre camarade, ancien équipier de l’hôtel Intercontinental, déjà muté arbitrairement depuis deux mois sur l’hôpital d’Aix-en-Provence, qui est convoqué pour un entretien disciplinaire pouvant aller jusqu’au licenciement, sur des motifs que nous contestons.

La CNT Solidarité Ouvrière estime que c’est clairement la présence d’un syndicat indépendant et combatif dans les grands hôtels marseillais qui est visé par cette spirale répressive. Pour nous, les directions des hôtels donneurs d’ordre sont aussi responsables, ne pouvant ignorer ce climat délétère et certaines pratiques douteuses de leur sous-traitant.

Les travailleurs-euses et le syndicat n’entendent pas se laisser faire et la riposte s’organise. Nous allons poursuivre la mobilisation syndicale dans les hôtels concernés. En lien avec notre avocate, des procédures judiciaires vont aussi être lancées ainsi que le dépôt d’une quinzaine de dossiers devant le conseil des prud’hommes.

Halte à la répression, solidarité ouvrière !

Notes
[1] La Française de Services sous-traite le nettoyage de l’hôtel Intercontinental (Marseille 1er), Villa Massalia et Novotel Prado via sa filiale Médifrance (Marseille 8ème) ainsi que le centre hospitalier d’Aix-en-Provence.



Dans la meme rubrique

De Paris à Marseille : les sous-traitées de l’hôtellerie en lutte font front commun !
1er décembre 2020 | par CNT-SO13
La CNT- Solidarité Ouvrière organise, conjointement avec le syndicat CGT-HPE, un grand (...)
Novotel Marseille Prado : grève contre la répression anti-syndicale et le vol d’heures !
27 novembre 2020 | par CNT-SO13
Les femmes de chambre du Novotel Marseille Prado (8°) sont en grève reconductible depuis le mardi (...)
Novotel Marseille Prado : grève contre la répression anti-syndicale et le vol d’heures !
18 novembre 2020 | par CNT-SO13
Les femmes de chambre du Novotel Marseille Prado (8°) sont en grève reconductible depuis le mardi (...)
Soutenez la caisse "anti-répression" de la sous-traitance en lutte !
8 juin 2020 | par CNT-SO13
Parcequ’ils sont en 1ere ligne dans le combat contre les exploiteurs et leurs complices (...)
Le combat contre la sous-traitance fait étape au parlement européen
12 novembre 2019 | par CNT-SO13
Une délégation syndicale de la CNT-SO était à Bruxelles les 05 et 06/11 pour une initiative (...)